Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • Zac Deloupy
  • Né en 1968 à Saint-Etienne, il est diplômé des Beaux-Arts d'Angoulême, section bande dessinée. Il travaille comme illustrateur indépendant pour la publicité tout en publiant, depuis 2002, pour l'édition jeunesse.
  • Né en 1968 à Saint-Etienne, il est diplômé des Beaux-Arts d'Angoulême, section bande dessinée. Il travaille comme illustrateur indépendant pour la publicité tout en publiant, depuis 2002, pour l'édition jeunesse.

Catégories

4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 07:13

louze1web.jpg

louze2web.jpg

louze3web.jpg

louze4web.jpg

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Thomas H 17/05/2012 11:26

Je me suis rendu compte très récemment à quel point le métier d'auteur est différent du métier d'intermittent.
Même si on peut y voir de nombreux points communs (précarité, boulots "alimentaires", contacts à entretenir), j'étais persuadé que les auteurs étaient également indemnisés...
Je comprends néanmoins ce genre de situation, où un évènement fait qu'on perd de la confiance pour quelques jours, quelques semaines... Mais où on finit toujours par rebondir !
En tout cas, cette note m'a énormément parlée.

Zac Deloupy 21/05/2012 15:50



Merci Thomas,


En effet, le staut des intermittents est bien différent.Il faut impérativement le défendre, parceque même si sur certains points, je trouve qu'il y aurait des choses à revoir (trop long à
expliciter ici...), c'est vers ce modèle là que devrait se tourner tous les statuts d'artiste.


Rien à voir, mais j'ai vu la BA du Fardeau...très prometteur ! A suivre ...



Maelle 13/05/2012 14:21

Je vais faire comme beaucoup et commenter ici pour la première fois alors que je lis vos histoires depuis longtemps. Tout ça pour vous expliquer le point de vue du lecteur qui ne vient pas vous
voir en dédicace.
Je vais personnellement dans tous les salons du livres / festivals qui sont à ma portée (financièrement et logistiquement parlant.) mais je n'ai que très peu de livres dédicacés et ce pour
plusieurs raisons :

Un auteur dont on a envie d'avoir la dédicace, c'est un auteur qu'on apprécie, donc un auteur dont on possède déjà les livres. Du coup, impossible d'acheter sur place. Comme les dédicaces sont
souvent organisées par les libraires, j'ai peur d'être mal vue si j'arrive avec mon propre livre.Pareil pour les dédicaces sur papier libre.

Je suis très timide, donc même si j'ai plein de choses à dire à l'auteur, je sais que je ne vais pas y arriver. Au mieux, je vais réussir à demander une dédicace et rester muette avec les yeux
baissés sur le stylo.ça ne veut pas dire que vous êtes invisible, simplement qu'on n'ose pas forcément vous parler. (Je sais c'est nul, mais j'essaye de me soigner, ça va venir.)

Certains auteurs font les salons pour rencontrer leur public mais d'autres uniquement pour vendre. Il m'est arrivé de prendre mon courage à deux mains pour aller parler à un auteur que j'apprécie
énormément (aidée en cela par le fait qu'il avait l'air très malheureux tout seul derrière son stand) et je n'ai pas réussi à en placer une ! Il n'arrêtait pas de me parler de son dernier livre, de
me dire qu'il n'était pas cher, ...
Quand on vient pour parler avec un auteur et qu'on tombe sur un commercial, ça refroidit énormément.

Je me sens coupable de venir juste pour parler ou de demander une dédicace sur papier, pas seulement vis-à-vis du libraire mais aussi vis-à-vis de l'auteur. J'ai peur que vous preniez ça comme
"J'adore votre travail mais pas au point de dépenser de l'argent pour vous." Alors que ce n'est pas le cas.

Du coup, je passe souvent devant un stand en baissant les yeux, et après, je suis à la fois contente d'avoir presque rencontré Deloupy, ou Zelba, ou ... et furieuse contre moi-même de ne pas être
venue vous parler.


Tout ça pour dire qu'il ne faut pas croire que le manque de dédicace signifie forcément le manque de public et vous souhaiter bon courage pour la suite.

Zac Deloupy 13/05/2012 18:37



Chère Maelle,


Maelle, merci pour ce long et instructif commentaire.


Vraiment, je ne voudrais pas que l'on se méprene sur le sens profond de cette histoire "festival de la louze". Je ne veux pointer du doigt personne, ni les organisateurs, ni les gens de passage,
aucun n'est responsable. je montrais seulement un état de fait, un jour, un moment...celui, ou je n'ai fait aucune dédicace, pour en rire un peu ...


Je n'ai en général pas à me plaindre, j'ai du monde en dédicace, parfois beaucoup, parfois moins, et ce n'est pas grave ! Je suis comme toi, si j'aime un auteur, j'achète ses livres, les rares
dédicaces que j'ai, sont celles d'amis auteurs, ou de rencontres occasionnelles...Je ne me sens pas l'âme d'un commercial, je ne fais pas de retape, en tout cas pas pour mes propres livres...Je
crois que je ne suis pas très bon pour ça...


Et tu vois, je suis heureux de te lire, heureux que tu te sois forcée à écrire un commentaire et j'espère, heureux si une prochaine fois nous avons l'occasion de nous rencontrer que ce soit pour
une dédicace, ou pas ! En tout cas, ne te force jamais !


Amicalement.



Jacques 12/05/2012 22:59

Tiens bon Serge, les traversées du désert sont pleines d'enseignements… oui d'accord… pour le fric… mais bon, je suis de tout cœur avec toi ! on ne vit qu'une fois !

Zac Deloupy 13/05/2012 10:39



Tout à fait d'accord, cher Jacques...Merci !



Nynanouf 12/05/2012 13:17

Merci pour votre réponse si rapide! Oh et bien si j'ai l'occazz je passerais avec plaisir me faire dédicacer une petite feuille ^^ mais j'espère bien un jour avoir de quoi acheter les albums de
tous mes illustrateurs favoris!! ;) Bonne continuation!!!

Zac Deloupy 12/05/2012 16:16



Merci, avec plaisir aussi !



gulzar joby 11/05/2012 22:21

bon, promis, le jour ou je suis un peu célèbre et un peu riche et beaucoup en librairie, je te commande un portrait, comme les bourgeois au 17ème siècle ! faudra bien exagérer sur la facture...!

Zac Deloupy 12/05/2012 16:14



Du 3 mètre sur 5, au moins...j'espère que d'ici là, c'est moi qui ferait la couv de tes livres ....Merci Gulzar !